Michel Koller, numéro 4, entraîneur assistant de la LNA et qui a coaché toutes les équipes sauf les FILLES ! :)


Depuis quand joues-tu au skater ?

Je pense que j’avais environ 15 ans quand j’ai commencé de jouer au skater, c’est-à-dire en 1980. Au début, on jouait avec les copains du village, puis le Roller-Club Fregiécourt a été fondé début 1985, qui est ensuite devenu le SHC La Baroche.


Comment as-tu découvert ce sport ? 

J’allais voir le HC Ajoie, dont j’étais un grand fan, et c’est tout naturellement, n’ayant pas la possibilité de faire du hockey sur glace, que nous reproduisions le même genre de sport sur le bitume. C’est ainsi que j’ai commencé à jouer avec une canne.


Pour quels clubs as-tu joué ?

Le Roller-Club Fregiécourt, puis le SHC La Baroche et ensuite le SHC Ajoie.


Qu'est ce qui te plaît dans ce sport ?

C’est le jeu d’équipe et tout ce qui va avec (l’esprit, la tolérance, la motivation), ainsi que la grande «  famille » qui s’est développée autour du club.


Quel est ton meilleur souvenir ?

La liste est longue, les titres de champions suisses que nous avons gagnés en juniors (1990, 1995, 1996), puis avec les minis (2003) et novices (2005), moi comme entraîneur et pour les minis et novices avec des joueurs que je coache encore aujourd’hui.
Il y a aussi certaines victoires, mais surtout une qui a eu une saveur toute particulière en tant qu’entraîneur. C’était à Essen en Coupe d’Europe où on n’avait gagné qu’un seul match de tout le tournoi, celui des quarts de finales. On avait fini 4e et nous avions joué contre le premier de l’autre groupe (des Allemands), on les avait battus d’un tout petit but mais cela avait suffi pour passer en demi. Ils étaient complètement déstabilisés, eux avaient tout gagné jusque-là. Du coup ils ont terminé dernier. Incroyable !



Si tu avais une baguette magique, qu’améliorerais-tu ?

J’en ai une (rires), c’est un joueur de la première équipe actuelle qui me l’a offerte, car je leur dis souvent au banc « ah, si j’avais une baguette magique… ». Mais ce que je te répondrais c’est qu’il ferait bon pouvoir revenir un arrière, à l’époque où les gens n’avaient souvent qu’un hobby et s’y consacraient pleinement, maintenant c’est très compliqué car les gens font souvent d’autres choses (ou d'autres sports) à côté du skater.


Quel est ton terrain fétiche ?

Avec une certaine nostalgie je te dirais Fregiécourt. On avait vraiment réussi à construire quelque chose de chouette avec les gradins couverts et une cantine conviviale. C’était un endroit magnifique...


Connais-tu bien le banc des pénalités ?

Avant oui, maintenant plus... 


Préfères-tu jouer avec le maillot blanc ou le maillot noir ?

Le blanc.


Qu'aimerais-tu dire aux personnes qui te lisent ?

De s’investir pour le club que l’on aime, c’est primordial pour durer, et de garder l’esprit d’équipe en toutes circonstances. Et que vive encore longtemps le SHC Ajoie…